franck-ribery-equipe-de-france-blessure-possible-forfait-lombalgie

Franck Ribéry justifie sa décision de prendre sa retraite internationale

A la surprise générale, Franck Ribéry (31 ans, 81 sélections, 16 buts) a annoncé mercredi soir qu’il prenait sa retraite internationale dans une interview au magasine allemand Kicker. Dans son interview, il dévoile les raisons qui l’ont poussés à prendre sa décision. Focus.

A la lecture de l’interview de Franck Ribéry, il y a peu de chances qu’il revienne sur sa décision comme l’espère la FFF. Il ne fera donc pas partie de la liste qui affrontera l’Espagne début septembre. L’été 2014 lui aura porté un gros coup au moral. Ribéry est lassé du jugement perpétuel qu’il subit en France. Il a même été déçu d’avoir manqué la Coupe du Monde 2014 pour cause de blessure trois jours avant le grand départ au Brésil, lui qui avait porté l’équipe de France vers une qualification inespérée :

Bien sûr, j’étais très triste parce que je voulais jouer cette Coupe du Monde. Pendant deux ans, j’ai tout donné pour être là. J’ai joué tous les matchs de qualification. Manquer le Brésil a été difficile et frustrant. J’ai vu plusieurs médecins à Paris, dont un ostéopathe. Mais à la fin, la douleur était encore si grande que cela était impossible.

Le joueur ne manque pas de rappeler qu’il a aussi très mal vécu la fameuse conférence de presse du médecin de l’équipe de France, où celui-ci a indirectement remis en cause le traitement de sa blessure, d’autant que ces informations relèvent du secret médical. Les propos de Franck Le Gall, médecin des bleus, ne devaient pas être divulgués publiquement selon Ribéry, ce qu’il considère comme “incorrect” de sa part.

Mais c’est surtout son image et sa réputation auprès des français qui l’ont poussé à dire stop à l’aventure sous le maillot bleu. S’il s’est montré enthousiaste pour l’avenir de l’équipe de France compte tenu des talents qui la compose, il a été profondément touché par les différents commentaires des observateurs et des supporters de football qui trouvait l’équipe plus séduisante sans lui et qui “oublient vite” qu’il a “toujours tout donné” :

Oui, ça fait mal. Car je suis un athlète, mais je suis quelqu’un de sensible, j’ai besoin d’harmonie, et si cette ambiance n’est pas là, alors c’est difficile pour moi.

Ribéry a ainsi pris sa retraite internationale pour 3 raisons principales :

  • son forfait à 3 jours de la Coupe du Monde qui lui aura porté un gros coup au moral ;
  • la “trahison” du médecin des bleus quant au traitement de sa blessure ;
  • le manque de soutien et de reconnaissance de son engagement total sous le maillot de l’équipe de France.

Ces motivations sont tout à fait justifiées, surtout la dernière. Rapidement pris en grippe par l’opinion publique depuis les affaires Zahia et Knysna, il n’aura jamais réussi à regagner le coeur des français en dépit de performances exceptionnelles en équipe de France. De notre côté, nous n’oublierons jamais ce qu’il a apporté aux bleus.

Franck Ribéry se concentre donc désormais à son club et à un public qui l’aime, ce qui justifie notamment qu’il ait annoncé sa retraite internationale chez un média allemand. C’est d’ailleurs ce qu’il exprime à juste titre :

Un Ribéry n’avait pas le droit de faire des erreurs en France. On ne me pardonnait rien. Ici à Munich, c’est différent. J’ai toujours tout donné, mais le club m’a toujours soutenu, parce qu’il a essayé de comprendre comment je fonctionne. Et ça a marché.

La dernière apparition de Franck Ribéry sous le maillot bleu restera ainsi la belle victoire face aux Pays-Bas en mars 2014. Que dire de son dernier but face à la Finlande en octobre 2013 !

Recevez gratuitement les dernières actualités de la Coupe du Monde

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Google+
No matches
%d blogueurs aiment cette page :