Mexique-NZL-© AFP
(© AFP)

Mondial 2014 : Le Mexique et l’Uruguay quasiment au Brésil

Ce mercredi 13 novembre, le Mexique et l’Uruguay ont quasiment validés leurs billet pour le Mondial 2014 en s’imposant largement face à leurs adversaires respectifs en barrages intercontinentaux.

Les résultats d’hier soir sont sans équivoques, même si les formes actuelles de la Jordanie et de la Nouvelle-Zélande ne laissaient pas présager de tels scores fleuves : le Mexique s’impose 5 à 1 face à la Nouvelle-Zélande, l’Uruguay sort vainqueur 5-0 en Jordanie. Ce qui permet aisément de dire que les deux pays d’Amérique ont validés à 99 % leurs billets pour le Mondial 2014.

Le Mexique ne tremble pas

Du côté de Mexique – Nouvelle Zélande, nous avions souligné le choc des cultures de football et la posture de favori de la Tri. A Mexico, les hommes du nouveau sélectionneur Miguel Herrera, qui a pris le parti de ne convoquer que des joueurs locaux dont dix du club qu’il entraîne également, ont dominé de bout en bout des Néo-Zélandais, privés de leur capitaine Winston Reid blessé et ne pouvant compter que sur le seul Chris Wood. L’addition aurait pu s’avérer encore plus salée pour les All Whites sans une prestation exceptionnelle de leur gardien Glen Moss par des sauvetages de grande classe. C’est finalement Raul Aguilar qui ouvrira le score à la 31e minute. Les autres buts mexicains ont été marqués par Raul Jimenez (39e), Oribe Peralta (47e, 79e) et Rafael Marquez (82e). Les Néo-Zélandais ont sauvé l’honneur par Chris James (84e).

Le Mexique, parvenu en huitièmes de finale des cinq dernières Coupes du monde, ne devrait pas connaître de difficultés lors du match retour.

El Matador

“El Matador”, l’homme fort de la Céleste

Cavani l’incontournable de la Céleste

En ce qui concerne le match Jordanie – Uruguay, si nous l’avions présenté comme la confrontation des extrêmes, rien ne nous permettait de prévoir un tel écart au bout de 90 minutes. Après le parcours des Jordaniens en matchs de qualification au Mondial et leurs récentes performances (face au Japon en mars 2013 et l’Australie en septembre 2012), personne n’aurait parié sur une défaite 5-0 à domicile.

Les joueurs de la Céleste, grâce à un Edinson Cavani virevoltant, à la fois passeur décisif et buteur, ont fait respecter leur rang de demi-finaliste du Mondial-2010 et de champion d’Amérique du Sud en titre. A noter le rôle incontournable de l’attaquant Parisien qui a marqué 8 buts lors de ses 7 derniers matches officiels en club et sélection (source : OPTA). Le reste des buts sont signés Maxi Pereira (22e), à la suite d’une tête de Cavani repoussée par le gardien local, Christian Stuani, sur une passe décisive de Cavani (44e), Lodeiro (69e), Cristian Rodriguez (78e) et, bien sûr, Cavani (90e+2) ont mis fin prématurément au fol espoir des Jordaniens. Vous pourrez retrouver le résumé vidéo des buts sur le site d’Eurosport.

Sauf accident, la Jordanie et la Nouvelle-Zélande devraient donc attendre pour espérer aller respectivement à leur première et troisième phase finale d’un Mondial.

Les matches retour auront lieu le 20 novembre à Montevideo et Wellington.

Recevez gratuitement les dernières actualités de la Coupe du Monde

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Google+
No matches
%d blogueurs aiment cette page :