Nigéria-vainqueur CAN
Le Nigeria, champion d'Afrique en titre, premier qualifié ?

Mondial-2014 : les enjeux des barrages de la zone Afrique

Ce samedi 16 novembre, les matchs retour de la zone Afrique débuteront pour l’obtention des cinq billets au Mondial 2014 du continent. Focus sur les enjeux de ces confrontations.

Cinq matchs, cinq confrontations à enjeux pour les sélections africaines afin de valider sur leur voyage au Brésil en Juin 2014. Avant de voir probablement plus de pays Africains aux prochaines coupe du monde. La phase retour des barrages de la Zone Afrique débute cette après-midi pour se terminer mardi soir, avec au programme :

  • Nigéria-Ethiopie (samedi 16 novembre à 16h00 heure française, #NIGETH sur Twitter) – Aller : 2-1
  • Sénégal-Côte d’Ivoire (samedi 16 novembre à 20h00 heure française, #SENCIV sur Twitter) – Aller : 1-3
  • Cameroun-Tunisie (dimanche 17 novembre à 15h00 heure française, #CAMTUN sur Twitter) – Aller : 0-0
  • Egypte-Ghana (mardi 19 novembre à 17h heure française, #EGYGHA sur Twitter) – Aller : 1-6
  • Algérie-Burkina Faso (mardi 19 novembre à 19h15 heure française, #ALGBFA sur Twitter) – Aller : 2-3

Les cinq affiches comptent toutes une équipe ayant déjà participé au Mondial 2010. Outre le pays-hôte Sud-Africain, les cinq nations africaines qualifiées étaient alors le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Ghana et l’Algérie. L’histoire pourrait donc se répéter à l’issue des matches retour des barrages. Analyse de ces matchs couperets pour 10 sélections sous pression.

Coach Vahid

Coach Vahid arrivera-t-il à qualifier les Fennecs au Mondial 2014 ?

L’affiche tant attendue : Algérie-Burkina Faso

  • Algérie-Burkina Faso (mardi 19 novembre à 19h15 heure française, #ALGBFA sur Twitter) – Aller : 2-3

Le match retour entre l’Algérie et le Burkina Faso est l’un des plus incertains de ces barrages retour, et certainement le plus chaud. La victoire 3-2 du Burkina au match aller avait été marquée par les deux penalties accordés aux Etalons par l’arbitre, dont un très généreusement. « Ce n’est pas le Burkina Faso qui nous a battus, c’est plutôt l’arbitre. Mais c’est ça l’Afrique, et c’est ça l’arbitrage africain« , avait réagi le capitaine algérien Madjid Bougherra.

Le Burkina Faso n’aura donc pas la tâche facile en Algérie pour conserver son avantage. Les Fennecs n’ont en effet jamais perdu à Blida, ne concédant même que quatre matches nuls en 21 matches disputés dans la ville située sur les contreforts de l’Atlas. Les Étalons font toutefois partie des quatre équipes à avoir accroché l’Algérie (2-2), lors d’un match amical en 2004. Le bilan algérien y est encore plus impressionnant lors des matches de qualifications pour la Coupe du Monde, avec neuf victoires en autant de sorties.

Il y a quatre ans, l’Algérie était le seul pays africain à être passé par un barrage, après avoir terminé à égalité parfaite avec l’Égypte, qu’elle avait alors battue 1-0. Les Fennecs tenteront donc de rééditer leur performance face au Burkina Faso. Les Étalons espèrent quant à eux se qualifier pour la toute première Coupe du Monde de leur histoire. La tâche n’est pas insurmontable pour les joueurs de l’Algérie, auteurs de deux buts à l’extérieur à l’aller.

Freres_Ayew_ghana

Jordan et André Ayew, piliers du Ghana.

Le Ghana en situation confortable

  • Egypte-Ghana (mardi 19 novembre à 17h heure française, #EGYGHA sur Twitter) – Aller : 1-6

Pour le Ghana en revanche, vainqueur à domicile 6-1 de l’Egypte au match aller, cette deuxième manche a tout de la formalité sportive et sauf énorme accident, les Black Stars seront à nouveau au Mondial, quatre ans après leur quart de finale en Afrique du Sud. Malgré une demande de délocalisation de la fédération ghanéenne, le match se tiendra bien mardi au Caire, la FIFA ayant estimé que la situation sur place en terme de sécurité permettait la tenue de la rencontre.

Si l’Égypte espérait se qualifier pour sa première Coupe du Monde depuis 1990, la tâche s’annonce donc très compliquée. Malgré le soutien du bouillant public du Caire, la mission semble même quasiment impossible après une défaite 6-1 au match aller au Ghana. Le sélectionneur des Pharaons Bob Bradley assure que son équipe se présentera cette fois avec « d’autres intentions« . Il a donné à ses joueurs la possibilité de se racheter en conservant quasiment le même groupe, dans lequel figurent 11 représentants du nouveau champion d’Afrique, Al Ahly.

L’entraîneur ghanéen Kwesi Appiah a de son côté tous ses meilleurs joueurs à disposition, dont les deux attaquants de l’Olympique de Marseille, Jordan et André Ayew. Kevin Prince Boateng est également très en vue après avoir connu des hauts et des bas avec l’équipe nationale. Le milieu de terrain a néanmoins retrouvé son meilleur niveau depuis son retour en Bundesliga avec Schalke 04. Il aura l’occasion de le prouver à son sélectionneur face à l’Égypte.

Confrontation Senegal - CIV

Le Sénégal saura-t-il créer l’exploit ?

Le Nigéria et la Côte d’Ivoire premiers qualifiés ?

  • Nigéria-Ethiopie (samedi 16 novembre à 16h00 heure française, #NIGETH sur Twitter) – Aller : 2-1
  • Sénégal-Côte d’Ivoire (samedi 16 novembre à 20h00 heure française, #SENCIV sur Twitter) – Aller : 1-3

Dès aujourd’hui, le Nigeria et la Côte d’Ivoire pourraient être les deux premières équipes africaines à valider leur billet pour le Brésil. Le Nigeria, champion d’Afrique en titre, est le mieux placé avec sa victoire 2-1 à l’aller sur le terrain de l’Ethiopie, l’invitée-surprise de ces barrages.

L’entraîneur éthiopien Sewnet Bishew est persuadé que son équipe a les moyens de retourner la situation après s’être inclinée 2-1 à domicile face au Nigeria, champion d’Afrique. Ce serait pourtant une énorme surprise. L’Éthiopie enregistre le retour de l’attaquant Getaneh Kebede, blessé à l’aller. Son homologue nigérian Stephen Keshi a une nouvelle fois fait le pari d’associer joueurs du championnat local et stars internationales. Le sélectionneur des Super Eagles a appelé à la dernière minute l’attaquant du Toronto FC Bright Dike, né aux États-Unis, pour remplacer Uche Nwofor.

Le Sénégal affrontera quant à lui la Côte d’Ivoire sur terrain neutre, au Maroc. Le sélectionneur des Lions de la Téranga Alain Giresse s’est passé une nouvelle fois des services de l’attaquant Demba Ba, qui peine à trouver du temps de jeu à Chelsea, alors que son équipe sera dans l’obligation de marquer après avoir perdu 3-1 à l’aller. Le Français a en revanche fait appel à trois nouveaux joueurs : le défenseur Zarco Touré, le milieu de terrain Pape Diop et l’ancien attaquant de Manchester United Mame Biram Diouf. La Côte d’Ivoire s’appuiera notamment sur Yaya Touré et Didier Drogba. Les Ivoiriens ont la faveur des pronostics et pourraient se qualifier pour leur troisième Coupe du Monde consécutive. Même s’il faudra se méfier après le but inscrit par le Sénégal dans le temps additionnel (3-1), qui laisse un petit espoir aux hommes du sélectionneur Alain Giresse.

Cameroun-Tunisie

Cameroun-Tunisie, match le plus indécis

Le match le plus indécis

  • Cameroun-Tunisie (dimanche 17 novembre à 15h00 heure française, #CAMTUN sur Twitter) – Aller : 0-0

Enfin, tout reste à faire entre Tunisie et Cameroun après le match nul 0-0 à l’aller. Le sélectionneur du Cameroun, Volker Finke en a appelé à l’union sacrée avant le match :

Les querelles et le désordre doivent cesser. L’équipe nationale a besoin de calme et d’unité pour franchir l’obstacle tunisien. C’est dans l’intérêt de toute la nation.

Son homologue tunisien Ruud Krol a procédé à plusieurs changements pour ce match retour. Fabien Camus et Stefan Nater, qui évoluent respectivement en Belgique et en Suisse, font leur apparition dans le groupe au détriment de l’ancien capitaine Karim Haggui et de Wahbi Khazri.

Pour cette rencontre, le Cameroun est tout de même légèrement favori au moment de recevoir son adversaire à domicile. Mais la Tunisie, qui avait été repêchée en profitant d’une erreur administrative de la part du Cap-Vert, peut pourtant encore espérer voir le Brésil. A l’aller, les Tunisiens avaient d’ailleurs frappé le poteau. En marquant à Yaoundé, ils mettraient le Cameroun de Samuel Eto’o en difficulté.

Quelles seront alors les cinq équipes Africaines qui se qualifieront pour le Mondial Brésil ? Retrouvera-t-on les mêmes équipes qu’au Mondial 2010 ? L’Egypte réalisera-t-elle un véritable exploit ?

Recevez gratuitement les dernières actualités de la Coupe du Monde

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Google+
%d blogueurs aiment cette page :