Arena de São Paulo - São Paulo
Maquette de l'Arena de São Paulo - São Paulo (© FIFA.com)

Mondial-2014 : le stade de Sao Paulo sera livré inachevé le 15 avril

Le stade Corinthians de Sao Paulo, qui doit accueillir le match d’ouverture du Mondial 2014, sera livré comme prévu le 15 avril à la FIFA tout en étant inachevé.

Dans son édition de mardi, le journal brésilien Folha de Sao Paulo annonce que le stade de Sao Paulo sera livré inachevé à la FIFA le 15 avril 2014 suite aux déclarations de Michel Platini (président de l’UEFA). Ce dernier est également membre du Comité d’organisation du Mondial au sein de la FIFA.

Il a confirmé que le stade surnommé « Itaquerao » représentait le principal problème d’ici le début du tournoi. Le toit, les aires commerciales et les loges ne seront pas terminés le 15 avril, et les écrans géants ne seront pas encore installés, indique le quotidien dans une enquête sur le stade qui doit recevoir le premier match, Brésil-Croatie, le 12 juin.

Pourtant, ce stade faisait partie de ceux visité en janvier 2014 par le secrétaire général de la FIFA qui s’était déclaré confiant et heureux sur ce que la délégation avait pu voir lors de la visite. Alors que le stade avait été le théâtre d’un grave accident fin novembre, Andres Sachez (ancien président des Corinthians et superviseur des travaux) avait pourtant assuré lors de la visite de janvier que le stade était achevé à 97 % et qu’il serait prêt pour le 15 avril. Face à cette fuite dans le journal brésilien, ce dernier a effectué un sacré rétropédalage en déclarant par le biais de son attachée de presse :

Le stade sera livré le 15 avril mais certains travaux ne seront terminés qu’après, pour la Coupe. […] Ce qu’a demandé la FIFA sera achevé.

Pour expliquer ce contre-temps, le club résident des Corinthians a évoqué :

  • le retard dans le financement par la banque du développement brésilien BNDES ;
  • l’accident qui a coûté la vie à deux ouvriers en novembre dernier.

Le financement des travaux qui restent à réaliser demeure flou, selon le quotidien brésilien. Le club a assuré qu’il recherchait des partenaires pour cela, de concert avec l’entreprise de bâtiment Odebrecht, la mairie de Sao Paulo et le gouvernement de l’Etat de Sao Paulo.

De son côté, Michel Platini a affirmé que Sao Paulo représentait le principal défi des travaux au sein des stades brésiliens :

C’est Sao Paulo (le principal défi, ndlr). Il y a des questions sur le nombre de sièges. La FIFA veut savoir exactement combien il y en aura. Il y a aussi les structures complémentaires. Personne ne veut payer pour cela.

Toutefois, le Français a relativisé en rappelant que pour l’organisation du Mondial-1990 en Italie, des ouvriers étaient encore sur le pied de guerre pour donner le dernier coup de peinture aux stades peu avant l’ouverture de la compétition.

Après la livraison incomplète début janvier du stade Arena das Dunas de Natal (qui a été inauguré fin janvier), c’est donc un second stade qui sera livré inachevé. Le stade de Sao Paulo, d’une capacité de 68.000 spectateurs, doit accueillir six matches du Mondial, dont une demi-finale.

Recevez gratuitement les dernières actualités de la Coupe du Monde

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Google+
%d blogueurs aiment cette page :