statistiques-interactives-forces-faiblesses-equipe-competition
© MatchStory - http://matchstory.co.uk

Mondial-2014 : les forces et faiblesses interactives des équipes

Après avoir développé deux outils pour analyser le profil des 32 équipes qualifiées à la coupe du monde, MatchStory (en savoir plus) propose désormais des statistiques interactives sur les forces et les faiblesses des équipes de la compétition. Une nouvelle fois, c’est l’occasion de faire parler les données.

En faisant jouer les statistiques via l’outil en fin d’article, nous pouvons tirer plusieurs éléments d’analyse sur les forces et les faiblesses des équipes qui disputent la Coupe du Monde. L’utilisation de l’outil est relativement simple, puisque les statistiques sont classées en 4 grandes catégories :

  1. Statistiques de passes
  2. Statistiques d’attaque
  3. Statistiques de défense
  4. Statistiques générales

Par exemple, nous apprenons rapidement (à l’heure où nous écrivons) :

  • Les Pays-Bas et la Colombie sont les deux meilleurs attaques de la compétition, juste devant la France ; (Attacking > Total Numer of goals scored)
  • L’équipe des Pays-Bas est celle qui a marqué le plus de buts dans le dernier quart d’heure (5 buts) ; (Attacking > Total number of goals scored in the last 15 minutes)
  • L’Allemagne, futur adversaire des bleus, a toujours marqué en premier dans chacun de ses matchs de la Coupe du Monde 2014 (Attacking > % of matches in which scored first)
  • L’Italie et l’Allemagne sont les deux équipes qui ont réussies le plus de passes par match ; (Passing > Pass success rate %)
  • La Suisse et la Grèce sont les équipes qui réalisent le plus de passes sur les côtés ; (Passing > % of sideways passes)
  • 33 % des buts encaissés par le Brésil et l’Argentine l’ont été dans le premier quart d’heure ; (Defending > % of goals conced in the first 15 minutes)
  • L’Espagne est l’équipe ayant utilisée le plus de joueurs différents durant la compétition : 22 ; (General > Numer of different players used)
  • L’Allemagne, l’Argentine et la Suisse sont les équipes ayant pris le moins de cartons jaunes durant la compétition ; (General > Number of yellow cards)

Ce type d’initiative illustre également les enjeux de la maitrise, du traitement et de l’analyse des données pour le football. Comme nous l’abordions dans un précédent billet, de nombreux acteurs ont à y gagner, allant des fédérations de football aux clubs, en passant par les et les journalistes.

Pour jouer vous même avec ces données, vous pouvez utiliser l’infographie interactive de MatchStory ci-dessous, en sélectionnant le type de statistiques que vous souhaitez approfondir.

Recevez gratuitement les dernières actualités de la Coupe du Monde

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

À propos Bryan Coder

Passionné de football et économiste de formation, je suis spécialiste en veille stratégique. Je mets à contribution mon profil de « veilleur-analyste » afin de décrypter les stratégies mises en place par les acteurs de l’économie du football pour assurer leur développement, leur compétitivité et leur attractivité.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Google+
%d blogueurs aiment cette page :