FIFA-Valcke-lecons-erreurs-organisation-coupe-du-monde-2014

Mondial-2014 : la FIFA tirera-t-elle une leçon de ses erreurs ?

L’organisation de la prochaine coupe du monde n’en finit plus de faire jaser. Le secrétaire général de la , en déplacement hier au Brésil pour le Comité d’Organisation Local (COL), s’est exprimé sur les retards pris par le Brésil et les leçons à tirer pour les prochaines compétitions.

A 100 jours de la coupe du monde, nous avions fait un point d’étape de l’organisation. Trois stades ne sont pas encore livré, deux posent encore problème, les manifestations au Brésil deviennent de plus en plus violentes. Nous avons même appris il y a quelques jours que le stade de Sao Paulo serait livré inachevé le 15 avril, après celui de Natal en janvier.

Il faut dire que tous les mois la communication de la FIFA sur l’organisation du prochain Mondial change de ton. Souvenons-nous qu’en Janvier, les relations entre le Brésil et la fédération étaient tendues. Après un mois de tension, la FIFA s’était dite rassurée en février de l’avancée de l’organisation, en étant à moitié élogieux, à moitié évasif. Hier, en conférence de presse après le COL et un énième séjour de cinq jours à Rio consacré au feuilleton des stades, le secrétaire de la FIFA n’a pas mâché ses mots en exprimant que les retards dans les travaux des stades conduisent à des “risques”, faute de temps pour les tests nécessaires, et donnent une “leçon” à la FIFA qui fera différemment pour la prochaine coupe du monde en Russie [1] :

Tout était signé depuis longtemps, il n’y avait pas de surprise, les responsabilités de chaque partie étaient connues, par les villes hôtes, le COL et jusqu’au plus haut niveau (de l’Etat), a-t-il ajouté. Mais c’est arrivé, c’est une leçon, et nous agirons différemment pour la Russie en 2018, où il y aura aussi 12 villes hôtes, mais avec un seul stade privé.

Avec ces interminables retards, la FIFA aurait-elle dû se montrer plus sévère ? Selon Jérôme Vaclke, cela aurait été une erreur :

Imaginez ce que les médias auraient dit. La fois où j'ai dit quelque chose d'un peu dur, j’étais la pire personne du monde ! Quand un pays a la chance d’être élu pour organiser la Coupe du monde, on ne peut pas la lui retirer, sauf catastrophe.

En début d’année, c’est Curitiba qui préoccupait le plus la FIFA, au point de lui donner un ultimatum pour la mi-février. La présidente Dilma Rousseff s’est engagée, le ville du sud a montré assez de progrès et la FIFA se dit satisfaite du rythme des travaux.

Désormais, c’est Sao Paulo qui suscite le plus d’inquiétude, d’autant que la mégapole et capitale économique du pays doit accueillir le match d’ouverture, Brésil-Croatie, le 12 juin. Le problème, comme à Porto Alegre, c’est le financement des structures complémentaires. Jérôme Valcke s’explique, tout en se montrant fataliste :

Pour Sao Paulo, on n’a pas encore de solution, mais je crois qu’on en trouvera une demain. On doit jouer à Sao Paulo, on n’a plus le choix ! Des milliers de personnes ont déjà leurs billets, des chefs d’Etat vont venir.

Le 18 mars, les responsables des travaux avaient annoncé que le stade pauliste serait livré à la FIFA pour le 15 avril, mais inachevé, tout en assurant qu’il serait prêt pour le tournoi. Selon le président du club résident de Corinthians, Mario Gobbi, ces structures temporaires “seront payées”, mais “nous ne savons pas encore comment ce sera payé”. Quant au président de la FIFA Sepp Blatter il s’est dit sûr que l’enceinte de Corinthians serait prête pour le Mondial.

Voilà qui promet encore de sacré rebondissement à moins de 3 mois du début de la compétition…

Vous souhaitez suivre l’actualité :

  • de l’organisation du Mondial 2014 ? C’est par >> ici <<
  • de l’actualité sur les stades du Brésil ? C’est par >> ici <<
  • de l’organisation du Mondial 2018 ? C’est par >> ici <<

[1] Rappelons toutefois que la FIFA ne cesse de saluer l’avancée de l’organisation des Russes et considèrent que ces derniers sont en avance de 6 à 8 mois

Recevez gratuitement les dernières actualités de la Coupe du Monde

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Google+
No matches
%d blogueurs aiment cette page :